Imprimer  

Conseils aux managers pour des négociations gagnant-gagnant

En tant que managers, des compétences en négociations gagnant-gagnant peuvent faire toute la différence pour réussir ces négociations. De même, celles-ci peuvent être essentielles pour influencer vos collaborateurs et instaurer des relations positives et constructives. Voici 6 conseils que les managers devraient prendre en compte lors de la préparation d’une négociation.
 
  • Sachez ce que vous voulez : en tant que manager, il est important d’aborder une négociation en sachant ce que vous souhaitez obtenir comme résultat final. Consacrez une bonne partie de votre temps et de votre réflexion à déterminer ce que vous voulez et pourquoi. Rappelez-vous qu’il est important de réfléchir aux enjeux financiers, émotionnels, intellectuels, physiques, etc. Ceci vous aidera également à savoir ce que vous ne voulez pas obtenir au fur et à mesure de l’avancement des négociations.
  • Sachez ce que votre interlocuteur veut : votre interlocuteur aura également un but en abordant la négociation. Efforcez-vous de comprendre, au préalable, ce qu’il souhaite comme issue à votre négociation. Déterminez l’issue financière, émotionnelle, intellectuelle ou physique qu’il vise.
  • Anticipez les objections : le processus de négociation n’est pas toujours facile. En tant que manager, vous devez comprendre que vous risquez d’entendre, au cours de la négociation, certaines objections de la part de votre employé. Vous devez vous y préparer en faisant preuve de diligence avant le début de la négociation. Veillez à disposer de preuves pertinentes auxquelles votre interlocuteur pourra s’identifier et se référer.
  • Identifiez des concessions : déterminez les éléments qui, pour vous, ne sont absolument pas négociables, les éléments souhaitables et les éléments sur lesquels vous êtes prêt à faire certaines concessions. Vous ne repartirez certainement pas, à chaque négociation, en ayant satisfait l’ensemble de vos besoins. Les négociations sont, par définition, basées sur des compromis. En tant que manager, vous devez être prêt à faire la moitié du chemin pour rencontrer votre employé.
  • Déterminez votre « point de forfait » : par ce « point de forfait », vous identifiez le moment où il n’est plus nécessaire de poursuivre la négociation. Avant le début des négociations, vous devez vérifier votre propre « point de forfait ». Ceci constituera votre pouvoir de négociation le plus important. Une fois que ce point de « forfait » est atteint, veillez à prendre les mesures qui s’imposent.
  • Entraînez-vous avec un partenaire : comme pour n’importe quelle présentation importante, il vaut toujours mieux s’entraîner. En effet, vous pourriez faire face à un échange difficile, il est donc toujours plus sage de répéter les issues possibles. En vous entraînant avec quelqu’un d’autre, vous renforcerez votre confiance en vous vis-à-vis de la situation. Ceci vous permettra, au final, de mener une négociation apaisée.
 
 
 

Retour

 
 


Suivez-nous sur

 
© 2017 Dale Carnegie & Associates, Inc.. Tous droits réservés.
Conception et développement du site Web par Americaneagle.com