Imprimer  

Contrôle des attitudes dans les situations de service client difficiles

En raison de la crise économique, les entreprises subissent de plus en plus de pressions. En conséquence, nombre de leurs employés montrent des signes de nervosité et commencent à se plaindre, sur un plan émotionnel, auprès de leurs fournisseurs et prestataires, vous ! Voici 8 conseils qui vous aideront, ainsi que votre service clientèle, à gérer le stress et l’anxiété dans les situations difficiles :
 
 

Vivez un jour à la fois.

 
Le collaborateur engagé boucle chaque contact avec un client de sorte que les expériences négatives n’empoisonnent pas les futurs contacts. Ne laissez jamais vos réussites et échecs passés ou anticipés influencer vos performances actuelles. Lorsqu'il est question de service clientèle, vivez le moment présent.
 
 

Ne vous tracassez pas pour des bagatelles.

 
Une « bagatelle » désigne quelque chose d'insignifiant en comparaison avec d'autres aspects de votre vie. Lorsque vous vous concentrez sur les bagatelles, vous perdez toute perspective. Gardez le recul nécessaire. Ceci vous aidera objectivement à distinguer les problèmes mineurs des problèmes essentiels.
 
 

Composez avec l'inévitable.

 
Lorsque votre situation est inévitable, acceptez-le. Si vous pouvez apprendre à identifier les situations dans lesquelles vous n’avez aucune maîtrise, vous serez à même de prendre le contrôle sur les aspects émotionnels de la situation. En coopérant avec l’issue, vous faites un choix conscient sur la façon de réagir à une situation inévitable.
 
 

Évaluez le degré maximum d’inquiétude et d’énergie à accorder à une situation donnée.

 
Lorsque vous aurez pris ce recul, il sera plus facile de savoir comment améliorer la situation ou relâcher la tension et avancer.
 
 

Soyez altruiste et créez le bonheur autour de vous.

 
Cette attitude fait appel à vos motivations et sentiments les plus élevés. Il est difficile de maintenir une attitude négative lorsque vous faites quelque chose de bien ou d'utile pour quelqu'un d'autre. En termes simples : en faisant le bien autour de vous, vous vous sentez mieux.
 
 

Prévoyez l’ingratitude.

 
Dans votre travail, vous proposez de nombreux services différents. Ce faisant, vous espérez probablement, en retour, quelques signes de gratitude pour votre aide. Cette attente est rarement satisfaite. Si quelqu'un vous remercie chaleureusement, estimez-vous heureux d'avoir affaire à une personne reconnaissante. Pour la plupart, nous ne sommes tout simplement pas habitués à exprimer notre reconnaissance, même lorsque le service est excellent. Ne laissez pas l’ingratitude vous empêcher de fournir un service irréprochable.
 
 

Mettez de l’enthousiasme dans votre travail.

 
L'enthousiasme, c'est l'énergie positive et l'effort soutenu qui vous poussent vers vos objectifs. Décider d'adopter une attitude positive est constructif. Cela peut vous aider à apprécier votre travail et votre collaboration avec vos clients, en interne comme en externe.
 
 

Faites sincèrement de votre mieux.

 
La gestion de la critique peut être difficile, en particulier si vous estimez qu’elle est infondée ou si elle blesse votre ego. Une façon de relativiser la critique consiste à vous demander si vous faites du mieux que vous pouvez avec vos connaissances et vos compétences. Si oui, vous pouvez éviter de prendre la critique personnellement. Si vous pouvez encore améliorer vos performances, analysez objectivement la critique, puis engagez-vous à améliorer vos performances.
 

Retour

 
 


Suivez-nous sur

 
© 2017 Dale Carnegie & Associates, Inc.. Tous droits réservés.
Conception et développement du site Web par Americaneagle.com